Aéroport international Arturo Merino Benítez

Système aéroportuaire de l'aéroport international Arturo Merino Benítez

Contexte

Le consortium Nuevo Pudahuael, composé d'Aéroports de Paris, de Vinci Aéroports et d'Astaldi, a remporté la concession et le développement de l'aéroport international Arturo Merino Benítez, l'un des hubs les plus dynamiques d'Amérique latine. Ce projet avait pour but de rénover et d'agrandir les installations existantes (le bâtiment abritant le Terminal 1 et les infrastructures aéroportuaires) et de construire un nouveau Terminal 2 à la capacité totale à 30 Mpax.

Notre Solution

ADP Ingénierie a été mandaté par VCGP pour développer le package d'infrastructures côté piste, les études architecturales (en BIM jusqu'au niveau de conception détaillée), les études spéciales du système aéroportuaire pour le Terminal 1 et le Terminal 2, l'expertise technique pour la mise à jour du plan d'ensemble et les étapes du plan de construction.

Les études de conception des systèmes aéroportuaires spéciaux et des équipements BIM inclurent, jusqu'au niveau de conception détaillée, la BHS, les PBB, les VDGS, les CUTE, les BRS, les GMS, les FIDS, les BIDS et les AODB.

Grâce à son expertise aéroportuaire, ADP Ingénierie a minutieusement fait évoluer la conception pour répondre aux exigences opérationnelles et aux standards locaux en matière de conception parasismique.

La conception proposée a été modifiée au cours du projet pour que le stationnement des aéronefs et les passerelles d'embarquement des passagers associées puissent intégrer les positions existantes des réserves de carburant et les contraintes de la passerelle de chargement du bâtiment du Terminal 1. De multiples simulations ont été effectuées pour garantir une pente convenable aux passerelles, prenant en compte les contraintes de contrôle d'accès, de sécurité et d'évacuation.

Concernant le système de tri bagages (BHS), la conception de référence mélangea les systèmes de départ et d'arrivée afin de préserver la redondance des machines de contrôle. Une séparation claire des systèmes de départ et d'arrivée en tant qu'améliorations opérationnelles pour les contrôles d'arrivés fut proposée et approuvée. Pour la phase 2, prévue pour 2030, l'heure de pointe pourra alors être traitée avec la redondance demandée et des possibles améliorations.

La conformité du processus de contrôle de sécurité et des douanes aux dernières normes réglementaires a été développée dans le hall des bagages comme lors du trajet des passagers dans les bâtiments du terminal passagers.

Ce projet est un succès
On

Vous informer

The subscriber's email address.
Rejoignez-nous sur linkedin logo