Biodiversité et aéroports : le paradoxe d'un partenariat fructueux

Publié le

Les aéroports sont souvent considérés comme des lieux où la nature est mise à rude épreuve et où la biodiversité n'a pas sa place. Et pourtant… Des études récentes viennent chambouler les idées reçues. Certes, l'empreinte carbone de ces plateformes est au cœur des débats et les ambitions pour réduire cet impact se multiplient mais cela ne signifie pas que nature et aéroports ne peuvent cohabiter en toute sérénité. Bien au contraire ! Et elle surprend par sa résilience.

L'association HOP! Biodiversité, en partenariat avec la DGAC, a fait des découvertes incroyables sur différents aéroports français. Quelques deux cents espèces d'oiseaux, des petits mammifères, des espèces de reptiles menacées, une multitude d'insectes, des papillons rares, vingt-quatre espèces de chauves-souris, un millier de plantes différentes recensées... Une faune et une flore prolifiques, que l'on aurait cru disparues d'une zone apparemment aussi peu hospitalière qu'un aéroport. Telle est la découverte surprenante de l'association qui travaille à préserver ces bulles environnementales et surveille de près son évolution, tout en garantissant la sécurité des voyageurs. 

Près de l'aéroport Nantes-Atlantique, la réserve naturelle nationale du lac de Grand-Lieu compte près de 300 espèces de volatiles. L'observatoire ornithologique de Passay s'est ainsi rendu compte que les oiseaux restaient impassibles et menaient leur vie sans perturbation en dessous du couloir aérien qui sert aux phases d'approche. Il a même été observé une constante augmentation des effectifs depuis les années 70, période de mise en service de l'aéroport.

L'aéroport, dans plusieurs cas, agit d'ailleurs comme une zone tampon entre les lieux de vie des humains et les espaces naturels, ce qui permet aux espèces de se développer et de pérenniser leur existence sans être dérangées par l'activité bouillonnante des villes. Des prévisions optimistes pour la place de l'aéroport dans son écosystème à l'heure où les questions environnementales sont plus que jamais au centre des discussions.

Biodiversité et aéroports : le paradoxe d'un partenariat fructueux

Vous informer

The subscriber's email address.
Rejoignez-nous sur linkedin logo